01/11/2008

La Haine de l'Occident.

Je suis actuellement plongé dans la lecture du livre de Jean ZIEGLER:"LA HAINE DE L'OCCIDENT", un ouvrage éloquent auquel j'adhère sans la moindre réserve. Au fur et à mesure que je tourne les pages et que je prends connaissance de ce qu'il dénonce, je sens mes tripes se tordre et la révolte me submerger.

Je suis totalement en phase avec sa démonstration. Lors de mes missions humanitaires en Cisjordanie, à Gaza, dans les camps de réfugiés sahraouis et tout récemment dans les faubourgs de Bamako, j'ai pu mettre le doigt sur l'immense misère, la détresse incommensurable et l'infinie désespérance d'une population, victime de la politique occidentale made in U.E.et U.S.A. Le capitalisme international, le libéralisme effréné, le néocolonialisme  sont des tares criminogènes que les puissances occidentales portent dans leurs gènes et dont elles voudraient infecter la planète entière comme elles l'ont fait allègrement avec le sida dans le seul but d'enrichir les sociétés pharmaceutiques (voir le document présenté par la RTBF).

Jean ZIEGLER, dénonce, dans son ouvrage, l'hyprocrisie, la mauvaise foi évidente et le manque de volonté affirmé des organisations internationales pour aider les pays d'Afrique d'envisager, dans un proche avenir, une vie meilleure, grâce à une économie en nette progression ,à l'abri des spéculations et des subventions illégales. Comment peut-on faire confiance aux organisations internationales comme le F.M.I., l'O.M.S, l'O.M.C., l'UNICEF, L'UNESCO ...cadenassées et aux mains de responsables, issus des anciennes puissances coloniales qui ne cachent pas leurs intentions de saboter l'économie des pays émergents afin de les maintenir dans un  état de pauvreté et de dépendance.

Au Mali, premier producteur de coton, j'ai pu constater personnellement les effets destructeurs de cette politique. Je me suis retrouvé,durant un mois, dans un autre monde à un autre siècle....je ne supportais plus le regard des ces enfants abandonnés et afamés qui me tendaient désespérément leurs mains, j'évitais le visage décharné des mères et des vieillards.....Moi, l'incroyant, je crois à l'enfer car je l'ai vu, je l'ai contourné, j'ai senti avec horreur ses odeurs insupportables sous une température de 48°....j'y ai vu des gosses, sans protection,y fouiller, des journées entières, essayant en vain d'y trouver ce petit quelque chose, susceptible d'améliorer leur quotidien. A Sanso, j'ai partagé le désespoir des grévistes des mines d'or qui travaillent péniblement 10 à 12 heures par jour, sans un minimum de sécurité, pour un salaire de misère. Oui, les damnés de la terre, je les ai vu au Mali, j'ai appris à les connaître, à les apprécier, à les aimer ....j'ai adhéré à leur Parti et je me suis engagé à leurs côtés.

Ce que je reproche à Jean ZIEGLER, c'est qu'il n'apporte aucune solution ou qu'il lui est impossible, compte tenu de son statut, de l'avouer. Et pourtant elle existe..C'est la guerre révolutionnaire contre les puissances de l'argent, contre les multinationales, contre les sociétés pétrolières, contre les holdings, les spéculateurs, tous les responsables politiques et les pays qui persistent à poursuivre cette politique néfaste qui creuse de plus en plus, le fossé qui sépare les pays pauvres du Sud aux pays riches du Nord. Oui, la GUERRE REVOLUTIONNAIRE est possible et compte tenu du contexte actuel, elle est porteuse d'espoirs. Il faut la faire, sans état d'âme avec les moyens qui sont ceux des pays pauvres....le TERRORISME et les ASSASSINATS CIBLES. Il ne faut pas faire couler le sang de ceux que nous désirons défendre ......les autres, ceux qui amassent des milliards, sans la moindre considération pour ceux qu'ils exploitent, sans se soucier des centaines d'enfants qui meurent de faim quotidiennement .....ils peuvent rejoindre leurs cadavres sous un linceul de sable et de cailloux.

Oui, mes Camarades, Prolétaires du Monde, Volontaires de l'Espoir si vous vous rassemblez de la Corne de l'Afrique à Dakar, d'Alger au Cap si vous oubliez vos petites querelles nationalistes, si vous vous unissez,  si vous vous rejoignez comme les eaux des affluents retournent au fleuve,vous allez créer un torrent tumultueux qui emportera tout sur son passage et vous remporterez la Victoire sur ce monde Occidental qui vous a fait et vous fait encore autant de mal.

Ben Laden a commis deux erreurs dans la lutte contre les Croisés. 1) Il s'est positionné comme le défenseur des seuls musulmans. 2) Il n'a pas eu l'autorité suffisante pour s'opposer aux dérapages et aux excès de ses combattants.

16:29 Écrit par Lucien dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.